DNS server

Publié le par ID

Une vulnérabilité a été identifiée dans Microsoft DNS Server. Un débordement de tampon (buffer overflow) serait possible via l'interface RPC (pour Remote Procedure Call). Cette vulnérabilité pourrait être exploitée afin d'exécuter du code arbitraire à distance avec les droits de l'utilisateur local System.

Lire la suite

Publié dans Faille de sécurité

Commenter cet article