Le top 10 du spyware

Publié le par Réseaux ID

Le top 10 du spyware: toujours plus agressif

 

Voici ce classement des 'spywares' les plus répandus:

1-PurityScan : Affiche des fenêtres publicitaires sous forme de 'pop-ups' qui ne peuvent être fermées qu'à l'aide de la croix très discrètement placée dans le coin supérieur droit. Vicieux, il fait croire qu'il est en mesure de détecter et de supprimer les images pornographiques.

2-n-CASE (msbb.exe): Logiciel qui affiche des publicités. Il peut être inclus dans des logiciels gratuits.

3-Gator (GAIN): Célébrissime logiciel à vocation publicitaire, Gator est souvent distribué avec la version officielle de Kazaa. Il est très intrusif.

4-CoolWebSearch (CWS): Détourne les pages de démarrage et de recherche d'Internet Explorer, et modifie d'autres paramètres du navigateur. Il peut effectuer des redirections vers des sites pour adultes et inclure un 'keylogger' qui mémorise toutes les séquences tapées au clavier: attention aux mots de passe!

5-Transponder (vx2): Ce 'spyware' surveille les pages Web visitées afin d'afficher des publicités soi-disant ciblées.

6-ISTbar/AUpdate : Les barres d'outils sont à la mode? Ne téléchargez pas celle-ci, car elle détourne les pages de démarrage et de recherche d'Internet Explorer. Elle peut également afficher des fenêtres ou «pop-ups» à caractère pornographique.

7-KeenValue (PerfectNav): Encore un 'spy' qui recueille des données personnelles afin d'afficher des bannières plus ciblées.

8-Internet Optimizer : Se faisant passer pour un outil permettant d'accélérer l'affichage des pages web, il détecte en réalité les pages d'erreur et redirige le navigateur vers le site Web Internet-Optimizer.com.

9-Perfect Keylogger : Discret mais très dangereux: il enregistre les sites visités, les clic de souris et les frappes au clavier, par exemple les mots de passe.

10-TIBS Dialer : Lui aussi est très dangereux puisqu'il détourne les modems pour appeler des numéros de téléphone payants de sites Web pornographiques. Bonjour la facture! Il ne concerne que les abonnements à bas débit utilisant une liaison RTC.


Ces résultats indiquent que les auteurs de spyware font preuve d'innovation en vue de trouver des moyens alternatifs d'infiltrer les ordinateurs. L'augmentation enregistrée de hijackers, dialers et keyloggers démontre que la nouvelle tendance est de porter des attaques tous azimuts. C'est ainsi que CoolWebSearch, un programme de 'hijacking' très tenace se déclinant en des dizaines de variantes, a été repéré sur quasiment 10% de tous les ordinateurs testés.

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article