Identification des pentium 3

Publié le par ID

Le processeur du Pentium III est équipé d'un numéro d'identification inscrit en dure  dans la mémoire de la puce.
Un numéro de série unique (sur 96 bits), appelé PSN
(Processor Serial Number) est tatoué sur la puce au moment de sa fabrication.

Certains Pentium II équipant des PC portables comporteraient aussi le tatouage d'identification. La présence du tatouage concerne également les processeurs Celeron. La plupart des portables et des machines équipés en PII 300MHz et 366MHz et Celeron de mêmes fréquences, sont concernés. Parmi les grandes marques on trouve notamment Dell, Compaq, Asus, Nec et Hewlett Packard.

Pour vérifier vous-même la présence du tatouage sur le Pentium de votre PC et connaitre l'état du PSN dans le Bios de votre ordinateur, vous pouvez télécharger l'utilitaire Wcpuid :

http://cgi2.tky.3web.ne.jp/~nrklv/cgi-bin/softdl.cgi?wcpu330.exe

 

Pour désactivé le numéro de série unique, télécharger et installer  cette utilitaire:

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/01/22/47/psfre103.exe  e plus belle la vie hentai powa mangadonf diddle un dos tres emulateur psp googel earth emule paradise.com naruto 151 q miri hanai su doku n dos tres saison 5 mangas charmed diddl domrod reon kadena shnappi leon kadena feux de l'amour kamehasutra monica cruz gaaraofsuna melissa theuriau sous les jupes naruto angelina jolie nue iddl et diddlina scan naruto code lyoko bleach 49 vostfr bleach 49 dbz hentai foufoune iddlina love hina hentai abdurrahman önül les lascars dursun ali erzincanli dragon ball af sinik lost saison 2 ally mac tyana pablo puyol naruto scan eric roux clavier arab photos de beaux hommes video marrante roh2f sefyu les feux de l amour didl arkius porno galupy nicosite flashgames sedat ucan sophie davant chaudasse elite-clip tvnews confiture de raisin julia channel asstraffic tous a poil tigre blanc bleach vostfr absoluflash spencer tunick video drole dragon ball sexe nero

Publié dans Sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article